Déforestation : le grand saccage de la biodiversité

Dans un bel entretien avec Ruth Stégassy dans le cadre de la remarquable émission, fort justement nommée Terre à terre sur France-Culture, Francis Hallé vient y parler de son dernier ouvrage – Plaidoyer pour la forêt tropicale : sommet de la biodiversité (Actes Sud, 2014). Il y fait part de son « blues de l’expert » à l’égard du « pillage éhonté » des forêts tropicales, lequel est non seulement organisé par de grandes entreprises économiques et financiers mais également soutenu par la puissance publique, française en l’occurrence, via l’Agence française de développement, partout dans le monde. À l’encontre de cette réification de la forêt, réduite à ce qu’elle peut rapporter en espèces sonnantes et trébuchantes – cet « ossuaire d’intériorités mortes » pour reprendre l’expression de Lukács – F. Hallé insiste sur le fait que ces forêts en particulier, forêts primaires, constituent tout d’abord des réservoirs de la biodiversité mondiale et qu’elles sont aussi, comme il le dit joliment, un exercice de tous les sens (auditif olfactif, visuel, etc.). Au-delà de cette dimension pleinement politique – la vie dans la cité – du maintien de la biodiversité, il s’agit également d’une question de haute valeur scientifique: étudier et comprendre les forêts équatoriales dont la richesse – non marchande ou monétaire – est si vaste, et cela avant qu’elles ne disparaissent sous les coups de machette.

Aucune nostalgie dans le propos de Francis Hallé mais peut-être l’écho de ce célèbre poème de Baudelaire, Correspondances, dans Les Fleurs du mal, et de la promesse que nous devons retrouver :
« La nature est un temple où de vivants piliers
« Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
« L’homme y passe à travers des forêts de symboles. »

 

Pour aller plus loin

La revue de web environnement d’Anne Gouzon de la Documentation de Radio-France

Patrick Blandin, Biodiversité : l’avenir du vivant. Paris : A. Michel, 2010.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Vincent Charbonnier (21 juillet 2014). Déforestation : le grand saccage de la biodiversité. Textures des savoirs. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/uq20


Une réflexion sur « Déforestation : le grand saccage de la biodiversité »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.